Depuis 2016 l'organisation du Gran Fondo travaille de concert avec les autorités du Parc du Mont Mégantic pour offrir aux participants la possibilité de faire l'ascension du Mont Mégantic. Les principaux défis ont toujours été de tenir l'activité dans des conditions sécuritaires et de ne pas perturber indûment les usagers habituels du Parc; pour ce faire, des ajustements ont eu lieu à chaque édition.

En 2022, les autorités du Parc, nous demandent de quitter la montagne plus tôt, ce qui amène évidemment un départ plus tôt. Pour des raisons de "sécurité", ils nous demandent aussi de contrôler strictement la vitesse des participants lors de la descente et de faire un arrêt complet en sortant du Parc. L'autre option offerte était d'organiser un transport pour faire la descente.

Après réflexions et consultations, la décision de ne plus offrir l'option a été prise. Le parcours a donc été modifié et les participants pourront se mesurer au Mont Morne, passage qui a été utilisé à plusieurs reprises lors du Tour de Beauce et des Championnats Canadiens.

Voici comment résume la situation, Pascal Hervé ex coureur professionnel, ami de l'organisation qui a participé au Gran Fondo dans le passé: 

Bonjour à vous,

Pour faire suite à une conversation avec monsieur Denis Bolduc, directeur de course du Gran Fondo Lac-Mégantic, permettez-moi de vous faire part de mes réflexions sur les changements proposés à cet événement.

Dans un premier temps, je tiens à souligner que je suis très familier avec ce circuit, ayant eu la chance d’y participer il y a quelques années et d’avoir été accompagnateur dans la caravane d’Hugo Houle et d’Antoine Duchesne.

En ce qui concerne mon expérience pour la sécurité de vos participants au Gran Fondo Lac-Mégantic lors de la descente contrôlée derrière véhicule du Mont Mégantic, voici donc mon avis. Une descente comme celle-ci avec une pente de plus de 10% sur environ 3 kilomètres peut créer une surchauffe des freins et entraîner de graves conséquences pour les participants.
Pour expliquer cette mise en garde, je me suis basé sur des faits réels :

 

Point1 : Mégantic est une descente très rapide sans obstacle naturel qui ralentit la vitesse du cycliste comme on peut le voir dans certaines descentes (virages, degrés d’inclinaison moins élevés)
Point 2 : Aujourd’hui, la majorité des vélos sont équipés de freins à disque. Il en résulte que les participants devront freiner durant toute la descente pour demeurer derrière un véhicule qui roule à 30 km/h max, donc environ 6 minutes de frottement sur le disque. Par conséquent, il y a de fortes chances qu’une surchauffe se produise et que de nombreux participants n’aient plus du tout de freins à la fin de la descente. Cette situation constituera un grand danger pour la suite de la randonnée
Point 3 : L’épreuve se déroulant en fin de saison, plusieurs participants risquent d’avoir des plaquettes et des disques usagés.

Point 4 : Il faut tenir compte que cette épreuve est ouverte à tous et qu’une grande partie des cyclistes ont un poids plus élevé qu’un sportif de haut niveau, ce qui accentuera encore plus la vitesse dans la descente et augmentera la pression sur les freins.


J’espère avoir répondu le plus clairement possible à vos inquiétudes sur la sécurité de vos participants
 

Cordialement,

Pascal Hervé

PeakCentre Montréal

6982, chemin de la Côte de Liesse

Montréal (Québec)

H4T 1Y5

À propos de Pascal Hervé